Nouveaux produits

Belgique

Belgique  Il y a 14 produits.

Bienvenue sur notre page dédiée au vin belge. La viticulture en Belgique est apparue au Moyen Âge aux alentours du 9e siècle. Il est peu probable que la vigne fût présente auparavant car le climat n’était pas adapté et la Gaule était aussi recouverte d’épaisses forêts. Cependant, au 4e siècle, les vignobles de Paris étaient déjà mentionnés. À...

Bienvenue sur notre page dédiée au vin belge. La viticulture en Belgique est apparue au Moyen Âge aux alentours du 9e siècle. Il est peu probable que la vigne fût présente auparavant car le climat n’était pas adapté et la Gaule était aussi recouverte d’épaisses forêts. Cependant, au 4e siècle, les vignobles de Paris étaient déjà mentionnés. À partir de cette époque, la vigne s’étendit vers le nord et au 8e siècle, les bords du Rhin étaient recouverts de vignobles. Les premiers essais de viticulture en Belgique ont dû être réalisés au même moment. D’ailleurs, les vignobles étaient déjà bien implantés à Amay. Le vignoble de Vivegnis, au nord de Liège, était déjà réputé comme ancien au 9e siècle ainsi que le vignoble hutois qui appartenait en partie à l’évêque de Liège. Les bords de la Meuse étaient des lieux fort cultivés car ils présentaient des coteaux bien exposés.

Détails
Résultats 1 - 14 sur 14.

Histoire du vin belge

Bien qu'historiquement, on ne trouve pas de trace de production de vin en Belgique avant le 9e siècle, il y a peu de chance qu'on en produisait auparavant. Le climat avant cette période, et surtout un relief essentiellement forestier, n'étaient pas propices à la culture de la vigne.

Aujourd'hui, les producteurs belges font du vin aux quatre coins du Royaume, du nord-ouest (aux alentours de Courtrai) jusqu’au sud (à Torgny en Gaume). Le climat restant cependant relativement froid et humide, ce sont les cépages blancs qui sont en large majorité produits, représentant plus de 90% de la production.

Appellations belges

À partir de 1997, plusieurs appellations d'origine contrôlées (AOC) ont étés créées, quatre néerlandophones, une seule wallonne :

  • Hageland (région de Louvain)
  • Haspengouw (essentiellement dans la province du Limbourg près des Pays-Bas, où la température est souvent plus élevée qu’ailleurs dans le pays)
  • Heuvelland (aux alentours de Ypres et de Courtrai)
  • Vins flamands mousseux de qualité
  • Côtes de Sambre et Meuse (positionnés sur les flancs des rivières et fleuves wallons)

Il existe également plusieurs autres appellations :

  • Vin de pays de Jardins de Wallonie (pour les vins wallons ne répondant pas aux critères de l’AOC Côtes de Sambre et Meuse)
  • Vlaamse landwijn (pour les vins du côté néerlandophone ne répondant pas aux critères des AOC)
  • Crémants de Wallonie

Style des vins belges

Le cépage le plus populaire en vin tranquille ou en mousseux est le Chardonnay, avec des vins secs rappelant le Chablis ou les Côtes de Beaune en fonction du travail du vigneron. Cependant, de nombreux autres cépages sont aussi cultivés. D'un point de vue récompenses, les vins pétillants belges sont souvent bien positionnés dans les concours mondiaux. Certains d'entre eux tiennent la dragée haute à de bons champagnes.

Conclusion

Voisins des Français, les Belges se dirigent naturellement vers les vins d’Outre Quiévrain. Mais ne vous y trompez pas, le plat pays recèle de beaux produits, de vins étonnants. Si les rouges restent encore un peu trop faibles à cause d'un manque de maturité et de degrés, les vins blancs de Belgique quant à eux, ainsi que les vins belges pétillants, tirent leur épingle du jeu et sont sans nul doute des produits à découvrir.