Ces produits correspondent à votre recherche (1 produit)

Catégories

Type

Cepage

Millesime

Associations mets / vins

Volume bouteille

Prix

18 € - 19 €
République Tchèque

République Tchèque Il y a 1 produit.

Achetez votre vin de République tchèque chez votre e-caviste

Lorsqu'il s'agit de découvrir des vins uniques et méconnus, le vin tchèque se distingue par sa richesse et son originalité. Malgré sa modeste production, la République tchèque comprend des terroirs très intéressants, comme la Moravie et la Bohême. Découvrez l’offre soigneusement sélectionnée par votre e-caviste belge Wines of Earth. Paiement sécurisé et livraison en caisse renforcée.

  • Nouveau

    Pour les amateurs de Pinot Noir ! Voici une belle occasion de tester une cuvée de vin rouge tchèque bio qui saura vous étonner ! Le domaine Krásná Hora, qui travaille en agriculture biologique, a créé une superbe cuvée qui se distingue par son caractère fruité et élégant. Super moyen de faire vos premiers pas avec les vins de Moravie, au sud de la... Pour les amateurs de Pinot Noir !...

    19,00€
    Disponible
Résultats 1 - 1 sur 1.

Le point histoire sur le vin tchèque

Comme dans la plupart des pays ayant été sous influence romaine, la vigne se développe en Tchéquie (Norique) vers la fin du 3e siècle après J.C. Cet événement suit la levée par l’empereur Probus de l’interdiction de planter du raisin au nord des Alpes, qui était en vigueur depuis le 1er siècle sous Domitien.

La viticulture prospère sous l'empire de Grande Moravie (833-907), puis sous les dominations hongroise etgermanique, lorsque la région devient le royaume de Bohême. Comme c’est le cas ailleurs en Europe au cours des 13e et 14e siècles, les ordres religieux jouent un rôle important dans l'expansion du vignoble tchèque autour des grandes abbayes, notamment avec des cépages francs et germains (Grüner Veltliner, Welschriesling, Pinot Noir).

L’activité viticole se structure à plusieurs niveaux. Par exemple, face à la concurrence des vins autrichiens, les bourgeois de Brno (Moravie) mettent en place des restrictions à l’entrée de la ville, avec des goûteurs dédiés pour faire le tri. On voit aussi apparaître les premières guildes et corporations qui donneront plus tard naissance aux courtiers.

Au cours de 14e, 15e et 16e siècles, des réglementations apparaissent concernant les zones possibles de plantations des vignobles ou encore la commercialisation de vins avec origine géographique. Le 16e siècle semble d’ailleurs être l'âge d'or et l'apogée du vignoble tchèque, avec l’apparition de publications dédiées à l’art de la viticulture et de la vinification.

Cet âge d'or se termine avec un évènement historique très important : la défenestration de Prague de 1618. Celle-ci déclenche la guerre de 30 ans qui ravagea toute l'Europe, ainsi que les vignes du royaume de Bohème, qui finit intégré dans l’empire d’Autriche-Hongrie.

Le 18e siècle connaît la première classification des vins de Moravie (1784). On assiste en même temps à la dégradation du vignoble tchèque, qui passe de 15 000 hectares (1837) à 8 000 hectares au début du 20e siècle. Avec l’essor de la science moderne naissent de nombreuses académies consacrées à l’œnologie et à la vinification, comme par exemple dans les villes de Bzenec (1855), Znojmo (1868), Valtice (1873), Mělník (1882), Lednice (1895), Mikulov (1903) et Klobouky (1921).

Le vignoble de Moravie n’est pas épargné par le phylloxera, dont on note l’apparition dans la commune de Šatov en 1890 (frontière avec l’Autriche). Il faudra attendre 1970 pour que l’insecte atteigne les vignobles éparses de Bohême, autour de Prague, à 200 km plus au nord.

On observe peu d’évolution jusqu’au milieu des années 1960, période charnière qui voit la plantation de cépages productifs pour faire du volume, et la hausse des surfaces plantées. Après la dissolution de l’URSS, les politiques tchèques travaillent dès 1995 à rejoindre les standards de la Communauté européenne. À son entrée dans l’UE en 2004, la République tchèque applique déjà la législation européenne en matière viti-vinicole.

La géographie du vignoble tchèque

En 2020, le vignoble de la Tchéquie représentait un peu plus de 18 000 hectares, soit 0,24 % du vignoble mondial. En comparaison, l’Espagne compte près de 970 000 hectares. Le pays compte un peu plus de 1 000 domaines ou établissements producteurs, au sein de 383 communes, réparties en 2 grandes régions de production (Vinařská blast) :

  • le vignoble de Moravie du Sud (Vinařská oblast Morava) : 96 % du vignoble tchèque. Sud-est du pays, entre la ville de Brno et les frontières slovaque et autrichienne. Production aux 2/3 de vin blanc.
  • le vignoble de Bohême (Vinařská oblast Čechy) : 4 % restants, au nord de la capitale Prague.

Chacune de ses régions viticoles comprend des sous-régions (Vinařská podoblast). En Moravie du Sud, il en existe 4 :

  • la Vinařská podoblast Velkopavlovická (ville de Velké Pavlovice) : 5 200 hectares
  • la Vinařská podoblast Slovácká : 5 000 hectares
  • la Vinařská podoblast Mikulovská (ville de Mikulov) : 4 750 hectares
  • la Vinařská podoblast Znojemská (ville de Znojmo) : 3 500 hectares

La Bohême, avec près de 700 hectares, est quant à elle surtout composée de petits vignobles éparses situés au nord du cinquantième parallèle. Cela correspond à la même hauteur que Wiesbaden en Rheingau, que les Hauts de France ou encore que la Belgique. Ces petites parcelles sont réunies en 2 sous-régions viticoles + 1 zone symbolique :

  • la Vinařská podoblast Mělnická (ville de Mělnik)
  • la Vinařská podoblast Litoměřická (ville de Litoměřice)
  • la capitale Prague, qui possède 40 hectares de vignes

Les cépages utilisés pour le vin en Tchéquie

L’ensemble du pays fait partie des zones viticoles les plus septentrionales du monde. Le climat y est continental, avec des étés chauds et secs et des hivers froids. Ces conditions sont propices aux vins blancs et aux vins rouges fruités.

La République tchèque compte 35 cépages blancs et 26 cépages rouges inscrits au registre national des variétés. Les cépages blancs, qui représentent 67 % des plantations, comprennent :

  • le Müller-Thurgau : 11,2 %
  • le Grüner Veltliner (Veltlínské zelené) : 11 %
  • le Welschriesling (Ryzlink vlašský) : 8,5 %
  • le Riesling (Ryzlink rýnský) : 7 %
  • le Sauvignon : 5 %
  • le Pinot Blanc (Rulandské bílé) : 5 %
  • le Chardonnay : 4 %
  • le Pinot Gris (Rulandské šedé) : 3,7 %
  • le Gewurztraminer (Tramín červený) : 3 %
  • le Neuburger (Neuburské) : 2,3 %
  • le Muscat Morave (Muškát moravský) : 1,8 %
  • le Frühroter Veltliner (Veltlínské červené rané) : 1,7 %
  • l’Oliver Irsay (Irsai Oliver) : 0,4 %
  • la Palava : < 0,4 %

Du côté des cépages rouges, qui représentent 32 % du vignoble, on trouve :

  • le Saint-Laurent (Svatovavřinecké) : 9 %
  • le Blaufränkisch (Frankovka) : 5,6 %
  • le Zweigelt (Zweigeltrebe) : 4,7 %
  • le Pinot Noir (Rulandské modré) : 4 %
  • le Portugais Bleu (Modrý Portugal) : 3,9 %
  • le Cabernet Sauvignon : 1,3 %

Le 1% restant concerne la production des raisins de table et des portes-greffes.

Le système des appellations des vins en République tchèque

Le pays possède différentes classifications selon les produits vinicoles (vins tranquilles, vins mousseux, vins de liqueur…). Du côté des vins tranquilles, la classification se fait en intégrant 3 critères principaux. L’étiquette de la bouteille peut donc comprendre les informations suivantes :

  • la région de production du raisin : région viticole (Vinařská blast), sous-région (Vinařská podoblast), le village (Vinařská Obec), le vignoble (Trať).
  • la teneur résiduelle en sucre du raisin : sec (< 9 g/l), demi-sec (< 12 g/l), demi-doux (< 45 g/l), doux (> 45 g/l).
  • la qualité du vin produit

Voici davantage d’informations concernant les niveaux de qualité existants. Le tout ressemble à un mix des systèmes français et autrichien :

  • Vin de table (Stolní víno) : vin produit à partir de raisins issus d'un pays de l'UE.
  • Vin de pays (Zemské víno) : vin produit à partir de raisins originaires de vignobles désignés, poids et teneur en sucre (> 140 g/L) contrôlés, possibilité de mentionner le millésime, la région et le cépage.
  • Vin de qualité (Jakostní víno) : teneur en sucre supérieure à 150 g/l, réparti en vin variétal de qualité(Jakostní víno odrůdové) ou vin d'assemblage de qualité (Jakostní víno známkové)
  • Vin de qualité avec attributs (Jakostní víno s přívlastkem) : l’équivalent de nos VQPRD (vins de qualité produits dans des régions déterminées)

On retrouve le système autrichien dans les sous-classifications possibles dans les VQPRD :

  • Kabinetní víno (vin doux comme le Kabinett allemand)
  • Pozdní sběr (vendange tardive)
  • Výběr z hroznů (sélection spéciale de grappes)
  • Výběr z bobulí (sélection spéciale de grains)
  • Výběr z cibéb (sélection de grains nobles)
  • Ledové víno (vin de glace)
  • Slámové víno (vin de paille)

Le vin : part importante de la culture tchèque

Si vous ne le saviez pas, les Tchèques sont les plus gros buveurs de bière de la planète. La consommation s’établit entre 150 et 180 litres/an/personne selon les sources. Ils savent aussi apprécier la qualité des vins de leur pays, puisque quasiment tous les 66 millions de litres de vin produits annuellement sont consommés localement. Il sont épaulés dans cette tâche par les millions de touristes qui visitent le pays, surtout à Prague.

Les vignerons tchèques savent aussi entretenir le folklore local en organisant de nombreuses fêtes des vendanges (vinobraní) entre septembre et novembre, tout en y associant des éléments davantage ancrés dans l’histoire de la Bohême et de la Moravie. Si jamais vous avez l’occasion de partir en voyage dans la région, ne manquez pas les vinobraní de :

  • Znojmo
  • Poděbrady
  • Třebíč
  • Valtice
  • Velké Žernoseky
  • Mělník

Vous trouverez également dans les régions viticoles un vaste réseau de pistes cyclables très bien entretenu pour parcourir les 10 grands circuits des vins du pays et visiter des caves très modernes et très accueillantes.

L’avis de votre caviste en ligne sur le vin tchèque

Vous aimeriez pouvoir déguster du vin tchèque sans avoir à parcourir près de 900 km jusqu’à Prague ou 1100 km jusqu’à Brno (depuis Bruxelles) ? Dans ce cas, je vous propose de découvrir quelques jolies cuvées conservées bien au frais dans ma cave. Mon stock comprend principalement des vins du vignoble de Moravie du Sud, comme ceux du domaine Krásná Hora, ma première trouvaille. Mais je compte bien étoffer ce stock pour vous faire voyager davantage.

Les meilleurs vins tchèques que j’ai pu déguster me rappellent beaucoup les vins de Bourgogne et d’Allemagne. Des vins vifs, délicats, souvent bio, qui sont parfaitement maîtrisés. Vous êtes certain·e de surprendre vos amis avec ces bouteilles de vins du monde à un excellent rapport qualité prix.

Vous trouverez toutes les informations sur mes vins tchèques dans leurs fiches techniques. N’hésitez pas à me demander davantage de conseil directement grâce à l’onglet Messenger en bas à droite de votre écran. Je vous propose l’expédition de vos bouteilles dans des caisses renforcées pour une sécurité optimale.