Luxembourg

Luxembourg  Il y a 8 produits.

Votre caviste en ligne Wines of Earth vous présente sa sélection de vin luxembourgeois. Nos grands crus mosellans sont produits sur les meilleurs terroirs du Luxembourg, tout au long du bassin de la Moselle, face à l’Allemagne. Vous êtes au bon endroit pour acheter, déguster et offrir en cadeau certaines des plus belles...

Votre caviste en ligne Wines of Earth vous présente sa sélection de vin luxembourgeois. Nos grands crus mosellans sont produits sur les meilleurs terroirs du Luxembourg, tout au long du bassin de la Moselle, face à l’Allemagne. Vous êtes au bon endroit pour acheter, déguster et offrir en cadeau certaines des plus belles bouteilles du Grand-Duché. 

Détails
Résultats 1 - 8 sur 8.

Le point histoire sur le vin luxembourgeois

La viticulture sur les rives de la Moselle est attestée par le poète romain Ausone dès 370 après JC. Il insiste déjà sur la présence de parcelles plantées sur les coteaux pentus, au-dessus de la plaine servant aux cultures. Comme partout en Europe, les monastères perpétuent le travail de la vigne ainsi que la production de vin rouge et de vin blanc tout au long du Moyen-Âge et l’étendent même jusqu’aux Ardennes luxembourgeoises. Sans surprise, le vignoble mosellan est touché comme en France par le phylloxera au début du 20e siècle, quelques temps seulement les bouleversements des 2 guerres mondiales.

Le virage de la modernité s’opère dès les années 1970, avec l’arrivée progressive des cuves inox aux côtés des traditionnels fûts de chêne. Les techniques vinicoles s’affinent, les vignerons expérimentent de nouvelles choses dans leurs parcelles, le travail du raisin se spécialise. Pour preuve de ce dynamisme, le Grand-Duché crée l’Institut Viti-Vinicole ( IVV) ainsi que le Centre de recherche LIST ( Luxembourg Institute of Science and Technology ). La dégustation devient un savoir-faire enseigné. Le Luxembourg est désormais un acteur petit par la taille mais grand par son authenticité.

La géographie du vignoble luxembourgeois

Bien que peu représentatif à l’échelle de la viticulture mondiale (1300 hectares et 340 vignerons seulement), le Grand-Duché du Luxembourg est un pays viticole de grande renommée. Le vignoble est concentré sur seulement 42 km tout à l’est du pays, entre Schengen et Wasserbillig. Il s’étend sur les coteaux orientés sud et sud-est de la rive gauche de la Moselle, face à l’Allemagne, offrant un panorama grandiose. La présence de la rivière atténue grandement l’ardeur du soleil estival. On note un micro-climat particulièrement favorable tout au long de la vallée, avec 1 ou 2°C de plus qu’ailleurs dans le pays.

Le terroir se partage en 2 grandes formations rocheuses distinctes. Dans le canton de Remich, il s’agit du Keuper composé de marnes argileuses. Ces marnes issues de l’ensablement d’un ancien océan (195 à 230 millions d’années) tendent à donner de la rondeur aux cuvées. Plus au nord, dans le canton de Grevenmacher, on retrouve le Muschelkalk, ou calcaire coquillier issu des sédiments marins (205 à 215 millions d’années). Les vins produits ici sont racés, élevés sur les versants dolomitiques abrupts de la Moselle.

Les cépages et la production du vin luxembourgeois

Le Luxembourg est un pays producteur de vin dit septentrional, sur la même latitude que l’Angleterre. Historiquement, les vignerons luxembourgeois étaient naturellement tournés vers le marché allemand qui recherchait de vins de cépages à fort potentiel d’acidité, très tendus. Un accord de 1842 avec la Prusse permettait d’écouler le stock produit sans taxe.

L’après Première Guerre mondiale change la donne. L’annulation de l’accord en 1921 oblige le pays à se tourner vers les consommateurs belges, plutôt friands de vins de Bordeaux et de France à l’opposé du style des vins locaux. La plantation de variétés plus nobles pour s’ouvrir à d’autres marchés date de cette époque.

Les cépages les mieux adaptés sont essentiellement blancs. Le Rivaner (Müller-Thurgau) et l’Elbling représentent à eux deux 26 % de toute la superficie plantée. Mais les connaisseurs en dégustation savent bien que de très bonnes bouteilles issues des cépages riesling, auxerrois, chardonnay, gewurztraminer, pinot blanc, pinot gris et pinot noir (parfois vinifié en blanc) existent. Il faut seulement savoir où trouver ce genre de produit…

Le vignoble luxembourgeois en quelques chiffres, c’est :

  • une superficie de 1294 hectares
  • 340 exploitations viticoles
  • 61 % de la production par des coopératives
  • 23 % de la production par des vignerons indépendants
  • 16 % de la production par des négociants
  • 125 000 hectolitres produits par an
  • 3 millions de bouteilles de crémant brut produites par an environ

La production vinicole demeure confidentielle mais la qualité des crus mosellans est vraiment élevée. Les plus belles cuvées, les plus intenses et les plus puissantes, sont issues des cépages Riesling et Pinot Gris, parfaitement adaptés au climat. Le Rivaner et l’Elbling sont utilisés pour des cuvées plus légères mais séduisantes. La surprise vient aussi du Crémant du Luxembourg produit en brut qui a atteint un niveau de qualité vraiment remarquable, à découvrir impérativement chez votre caviste en ligne.

Une politique de qualité du vin extrêmement stricte

La montée en gamme du vin luxembourgeois s’opère à partir des années 1930 avec la création de la Marque Nationale en 1935. C’est à cette époque que les Caves Coopératives des Vignerons de Grevenmacher, créées en 1921 par 25 vignerons « miseler » ou mosellans, entreprennent de développer le marché. Elles deviendront par la suite la grande cave coopérative des Domaines Vinsmoselle, plus grande productrice du pays aujourd’hui avec 2/3 de la production nationale de vin. Celle-ci réunit 6 des anciennes caves de Greiveldange, Grevenmacher, Remerschen, Stadtbredimus, Wellenstein et Wormeldange.

La 1e appellation AOP Moselle luxembourgeoise date de 1985. Elle fut suivie par l’AOP Crémant du Luxembourg en 1991. Il existe aussi un classement hiérarchique du vin mosellan sur 20 points :

  • marque nationale (une note au minimum de 12 sur 20)
  • appellation contrôlée
  • vin classé (notes entre 14 et 15,9)
  • premier cru (notes entre 16 et 17,9)
  • premier grand cru (notes entre 18 et 20)

Les mentions particulières vendanges tardives, vin de glace et vin de paille ne sont autorisées que depuis le 8 janvier 2001. De nombreux règlements ont été remaniés en 2016, simplifiant ainsi la législation luxembourgeoise en matière de vin. Au sein de l’AOP Moselle luxembourgeoise, on note aussi des distinctions que l’on retrouve sur les étiquettes de bouteilles pour aider les consommateurs à mieux se repérer :

  • Côtes de … (vins harmonieux avec rendements entre 75 et 100 hl/ha)
  • Coteaux de … (vins réputés avec rendement inférieur à 75 hl/ha)
  • Lieu-dit (vins des meilleurs terroirs avec rendement inférieur à 75 hl/ha )

Il y a actuellement débat au Luxembourg pour ce qui concerne l’exigence de qualité. La Marque Nationale tend à promouvoir la qualité dans le verre, quel que soit le mode de production. L’AOP Moselle Luxembourgeoise défend l’importance de l’origine et du terroir. Il existe aussi 3 initiatives privées qui cherchent à améliorer tous les aspects du vin mosellan, du travail de la vigne à la dégustation au verre :

  • Domaine et Tradition (le projet Terroir)
  • Charte Schengen Prestige (le projet Provino)
  • charta.privatwënzer

L’avis de votre caviste en ligne sur le vin luxembourgeois

Mon avis est que le vin mosellan n’a absolument rien à envier aux châteaux, domaines et autres producteurs français, allemands ou américains. Au nez, on perçoit toute l’élégance et la minéralité des vins blancs qui proviennent de toutes ces pierres et rochers de calcaire enfouis dans les plus beaux terroirs.

Les vins rouges, bien que rares, sont d’excellente facture, très bien maîtrisés par les producteurs locaux. Le pinot noir trouve ici un terroir et un climat parfaits pour s’exprimer pleinement à la dégustation, que ce soit en rouge ou en rosé. Les arômes de fruits rouges et noirs (cerise, mûre, prune) sont toujours bien présents en bouche.

Quant au crémant du Luxembourg brut, il est à mon avis aussi élégant que les meilleurs crémants de France. Il est produit en méthode traditionnelle, exactement comme le champagne, avec un cahier des charge très strict.

Le Grand-Duché n'est peut-être pas connu pour ses châteaux viticoles, mais je peux vous assurer que les vins du Luxembourg à acheter dans ma boutique (essentiellement des Domaines Vinsmoselle) sont dignes des plus grands. Ces bouteilles seront idéales pour faire un beau cadeau à un œnophile ou un cadeau pour la fête des pères, assurément.