Ces produits correspondent à votre recherche (0 produit)

Catégories

Type

Cepage

Millesime

Associations mets / vins

Volume bouteille

Prix

15 € - 16 €
Slovaquie

Slovaquie Il y a 1 produit.

Découvrez les vins de Slovaquie avec votre e-caviste belge

Au cœur de l'Europe centrale, la Slovaquie se distingue par une tradition viticole ancienne, concentrée dans le sud du pays, sur les versants sud des Carpates. Nitrianska, Malokarpatská, Tokaj, Juznoslovenská… Autant de terroirs à découvrir, avec de superbes cépages comme le valtelin vert pour les blancs, ou la frankovka pour les rouges, Découvrez l’offre de vin slovaque soigneusement sélectionnée par votre e-caviste belge Wines of Earth. Paiement sécurisé et livraison en caisse renforcée.

Résultats 1 - 1 sur 1.

L’histoire du vin slovaque

L’histoire de la viticulture en Slovaquie est fortement liée à l’expansion de l’empire romain. Comme pour sa voisine la République tchèque, cette histoire débute au plus tard lorsque l’empereur romain Probus, vers la fin du 3e siècle après J.-C., lève l’interdiction de planter des vignes au nord des Alpes, soit en Pannonie et en Norique. Cet édit était en place depuis Domitien, au 1er siècle. Il n’existe à ce jour aucune preuve de traces de viticulture antérieure, malgré certaines sources qui suggèrent que les Celtes produisaient déjà du vin.

Avec le déclin de l’empire romain, l’église romaine assure la continuité de la production vinicole, d’abord pour un emploi religieux et sacré, puis pour une consommation profane. Elle se poursuit sans trouble jusqu’aux invasions Tatare du 13e siècle, qui endommagent les vignobles.

L’arrivée de migrants allemands dans les Petites Carpates et italiens dans le Tokaj à la fin du 13e siècle et au début du 14e siècle relance la viticulture. Bratislava, installée sur le Danube, offre alors une excellente place commerciale. Les 16e et 17e siècles voient fleurir d’importants centres viticoles comme Modra, Pezinok et Jur. L’apogée du vignoble slovaque se situe au 18e siècle, sous le règne de Marie-Thérèse et de Joseph II. En 1720, on compte 57 000 hectares de vignes sur le territoire, 3 fois plus qu’aujourd’hui.

On assiste alors à un lent déclin dans le vignoble : préférence impériale pour les vins autrichiens, concurrence de la bière, phylloxéra à la fin du 19e… Les cépages traditionnels (Bouvier, Perle de Čabanska, Slankamenka, Medovec, Červenospišiak, Bratislavské biele) reculent ou disparaissent. Seuls 9 000 hectares subsistent au début du 20e siècle.

Après un redémarrage qualitatif dans les années 1930, la révolution de 1948 marque une rupture avec la nationalisation du vignoble et la création de coopératives. Les vignes se déplacent des coteaux vers les plaines avec un objectif de rendement optimisé. Le cépage Welshriesling et le cépage Müller-Turgau, alors utilisés pour la production de masse, donnent peu de bonnes choses.

Au changement de régime en 1989, le vignoble de 30 000 hectares est exsangue. La restitution des titres de propriété et des terres prend du temps. Il faut 10 ans pour voir apparaître l’Institut de recherche viticole et vinicole national qui contribue à mettre le vignoble slovaque au niveau de la législation européenne. Toutefois, l’adhésion à l’UE en 2004, qui s’accompagne de l’importation de vins étrangers bon marché, marque aussi un coup de frein pour le business des vignerons slovaques.

La production de vin en Slovaquie

Le pays compte environ 19 700 hectares de vignes exploités, et 22 000 hectares enregistrés. Celles-ci sont réparties entre près de 390 établissements viticoles de toutes tailles : de la petite parcelle familiale au grand propriétaire Vino Nitra, avec 700 hectares. La production totale du pays se situe autour de 350 000 hectolitres par an. On note un fort engagement dans les pratiques agricoles durables, les vins bio (domaine Macik) et les vins nature (domaine Slobodne…), avec une prise de conscience marquée de l’importance de protéger la biodiversité.

La Slovaquie produit tous les types de vins existants : rouge, blanc, rosé, effervescent, sec (suché : < 9 g/l), demi-sec (Polosuché : < 12 g/l), demi-doux (Polosladké : < 45 g/l), doux (Sladké : > 45 g/l).

On peut aussi trouver quelques mentions spécifiques sur les étiquettes, comme :

  • Vin jeune (Mladé víno) : sur le modèle des vins nouveaux, mis en vente dans l’année des vendanges.
  • Vin de garde (Archívne víno) : élevage de 3 ans avant la mise sur le marché.
  • Vin fruité (Panenská úroda) : pour des cuvées issues de jeunes vignes qui donnent leur première vendange, 3 ans après la plantation.

Le système d’appellation des vins en Slovaquie

La classification slovaque est basée sur le système européen :

  • Vin sans IG (Víno bez zemepisného označenia)
  • Vin avec IGP (Víno s chráneným zemepisným označením)
  • Vin avec AOP (Víno s chráneným označením pôvodu)

Par-dessus, on retrouve un système calqué sur le modèle allemand ou autrichien, dans le même format que le système tchèque :

  • Vin de qualité (Akostné víno) : teneur en sucre supérieure à 150 g/l, réparti en vin variétal de qualité(Akostné víno odrodové) ou vin d'assemblage de qualité (Akostné víno značkové)
  • Vin de qualité avec attributs (Akostné víno s prívlastkom) : l’équivalent des VQPRD (vins de qualité produits dans des régions déterminées)

Au sein de cette classification, on retrouve les catégories suivantes, liées à la teneur en sucre résiduel :

  • Kabinetné (vin doux comme le Kabinett allemand)
  • Neskorý zber (vendange tardive)
  • Výber z hrozna (sélection spéciale de grappes)
  • Bobuľový výber (sélection spéciale de grains)
  • Hrozienkový výber (sélection très stricte de grains)
  • Cibébový výber (sélection de grains nobles)
  • Ľadové víno (vin de glace)
  • Slamové víno (vin de paille)

La géographie du vignoble luxembourgeois

Située au cœur de l’Europe, au niveau du 48e parallèle, la Slovaquie fait partie des vignobles dits septentrionaux. Pour situer, on est au même niveau que la Champagne. Ce petit pays de 5,4 millions d’habitants compte 6 régions viticoles majeures (vinohradnícka oblasť), réparties tout au long de la frontière sud, sur les versants sud, sud-ouest et sud-est des Carpates, là où le climat est bien adapté à la viticulture. Il s’agit, d’ouest en est, des régions de :

  • Malokarpatská (région des Petites Carpates) : environ 5 590 hectares
  • Južnoslovenská (région de Slovaquie méridionale) : environ 4 900 hectares
  • Nitrianska (région de Nitra) : environ 3 880 hectares
  • Stredoslovenská (région de Slovaquie centrale) : environ 2 320 hectares
  • Východoslovenská (région de Slovaquie orientale) : environ 1 730 hectares
  • Tokaj (région de Tokay) : environ 1 360 hectares

Les conditions sont assez similaires à celles de chez ses voisins l’Autriche, la République tchèque et la Hongrie, à savoir un climat continental, des étés chauds et secs et des hivers froids.

Les cépages utilisés pour les vins slovaques

La diversité des sols (calcaire, granit, roches volcaniques, sédiments fluviaux…) offre un formidable terrain de jeu pour les vignerons locaux, ce qui vous donne déjà une indication sur le potentiel viticole de la Slovaquie.

Les cépages blancs utilisés en Slovaquie

Les conditions climatiques de la Slovaquie sont plutôt favorables aux cépages blancs qui représentent près des 3/4de la superficie du vignoble.

  • Veltlínske zelené : 3 088,6 hectares (Grüner Veltliner)
  • Rizling vlašský : 2 528,6 hectares (Welschriesling)
  • Müller-Thurgau : 1 557,2 hectares
  • Rizling rýnsky : 921,2 hectares (Riesling)
  • Rulandské biele : 798,7 hectares (Pinot Blanc)
  • Tramín červený : 415,6 hectares (Gewurztraminer)
  • Dievčie hrozno : 411,0 hectares
  • Irsai Oliver : 364,1 hectares
  • Furmint : 342,3 hectares
  • Fetească regală : 331,1 hectares (Fetească Regală)
  • Chardonnay : 323,9 hectares
  • Veltlínske červené skoré : 300,3 hectares (Frühroter Veltliner)
  • Rulandské šedé : 287,2 hectares (Pinot Gris)
  • Sauvignon : 237,6 hectares (Sauvignon Blanc)
  • Silvánske zelené : 214,0 hectares (Sylvaner)
  • Lipovina : 193,3 hectares (Hárslevelű)
  • Muškát Moravský : 187,1 hectares (Muscat morave)
  • Devín : 144,1 hectares
  • Muškát Žltý : 75,3 hectares (Muscat jaune)
  • Muškát Ottonel : 70,6 hectares
  • Bouvierovo hrozno : 22,2 hectares (Bouvier)
  • Neuburské : 19,6 hectares (Neuburger)
  • Aurelius : 11,4 hectares
  • Noria : 1,9 hectare
  • Mília : 1 hectare

Les cépages rouges utilisés en Slovaquie

Avec un climat moins favorable pour les raisins noirs, on trouve tout de même de belles réalisations avec des cépages locaux aussi bien qu’internationaux :

  • Frankovka modrá : 1 636 hectares (Blaufränkisch / Lemberger)
  • Svätovavrinecké : 1 198,5 hectares (Saint-Laurent)
  • Cabernet Sauvignon : 585,1 hectares
  • André : 255,1 hectares
  • Alibernet : 253,0 hectares
  • Rulandské modré : 247,9 hectares (Pinot Noir)
  • Zweigeltrebe : 137,2 hectares (Zweigelt)
  • Modrý Portugal : 123,5 hectares (Portugieser)
  • Dunaj : 61,8 hectares
  • Neronet : 38,3 hectares

L’avis de votre caviste en ligne sur le vin slovaque

Cela fait déjà quelques années que les domaines slovaques trustent les médailles dans les concours internationaux. Lors de l’édition 2013 du Concours Mondial de Bruxelles, tenue à Bratislava, les vins locaux avaient terminés à la 6e place mondiale en nombre de médailles, après la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et le Chili. Pas mal pour à peine 20 000 hectares comparés au 970 000 hectares espagnols ! Ok, c’était sur place, mais quand même.

Je rejoins beaucoup de blogueurs qui placent les domaines de la région de Tokaj parmi les meilleurs producteurs de Slovaquie. J’ai d’ailleurs commencé à créer mon stock de vins slovaques avec le domaine Macik, l’un des meilleurs vignerons de l’est du pays, dont la cave (pivnica) vaut le détour. Mais je compte bien étoffer ce stock pour vous faire voyager davantage, en prenant le temps d’explorer les 6 régions viticoles slovaques. Je suis par contre certain que vous allez surprendre vos proches avec ces bouteilles de vins du monde à un excellent rapport qualité prix.

Vous trouverez toutes les informations sur mes vins slovaques dans leurs fiches techniques. N’hésitez pas à me demander davantage de conseil directement grâce à l’onglet Messenger en bas à droite de votre écran. Expédition des bouteilles en caisses renforcées pour une sécurité optimale.