Vins australiens : le coup de cœur à l'origine de Wines of Earth

Publié le : 21/11/2020 08:50:42
Catégories : General

Vins australiens : le coup de cœur à l'origine de Wines of Earth

Sommaire

Notre déclaration d'amour pour les vins australiens

« Chère Australie, c'est grâce à toi et à tes viticulteurs passionnés que le rêve Wines of Earth est devenu réalité. Car oui, c'est bien suite à la dégustation de tes vins surprenants, et surtout de ton cépage shiraz, que l'envie de faire découvrir les vins du monde en Belgique, au Luxembourg et en France nous a paru évidente et nécessaire. »

 Ne vous y trompez pas, nous restons de fervents amateurs de vins français qui sauront toujours nous émerveiller ! Mais les vins australiens nous ont permis de comprendre une chose : préjuger de la qualité des vins d'un pays, qui plus est d'un pays grand comme l'Europe, n'a pas de sens et est extrêmement réducteur.

 Ne pas se laisser influencer par une origine, une étiquette, une couleur de robe, un nom de domaine, une méthode d'élevage, un avis extérieur... Seuls votre palais, votre propre expérience et votre curiosité peuvent vous guider car vos goûts n'appartiennent qu'à vous. Voilà l'état d'esprit qu'il faut avoir lors de chaque dégustation. Chez Wines of Earth, et ce depuis 2015, nous militons pour l'accès de tous, débutants comme connaisseurs, à ces vins du monde qui, à condition que vous vous laissiez apprécier sans émettre de jugement hâtif ou préconçu, sauront effectivement vous surprendre.

 Voilà, maintenant que vous êtes prêt(e), que votre curiosité est à son paroxysme, nous allons pouvoir vous annoncer que désormais, et depuis pas mal d'années maintenant, de nombreux vins français, italiens ou espagnols ont été largement inspirés de ce qui se fait à l'autre bout du monde, en Australie. Découvrons tout de suite pourquoi.

Barrossa vignoble AUstralie Autmone

Australie, moteur des vins du Nouveau Monde...et de l'Ancien

 Au regard de l'histoire, la viticulture australienne est extrêmement récente. Les premiers ceps, originaires d'Afrique du Sud, ont été plantés en 1788 à Sydney, dans le jardin du gouverneur de Nouvelle-Galles-du-Sud. Mais c'est bien dès 1997, à peine deux siècles plus tard, que l'Australie a intégré le top 10 des pays producteurs de vin. (Pour les curieux et curieuses, découvrez le superbe graphique animé sur l'« Évolution de la production des 20 premiers pays producteurs de vin entre 1995 et 2019 (Graphique 4.3) » produit par Olivier Frey.)

L'Australie fait donc partie des « pays producteurs de vins du Nouveau Monde ». En elle-même, cette appellation entraîne encore trop souvent de nombreux biais :

  • vins bodybuildés
  • marketing exacerbé
  • manque de savoir-faire
  • peu d'égard pour le terroir
  • production technique plutôt que naturelle
  • et bien d'autres

Derrière cette expression se cache en réalité une simple différence de conception de la production viticole. Au pays des kangourous, cela s'explique en 3 points :

  • le viticulteur australien se voit en pionnier, opérateur tâchant d'obtenir le meilleur du raisin et pour lui, « tout est possible »
  • la vigne est une culture comme une autre que la science et le savoir-faire permettent de sublimer
  • l'Australie, sous influence anglo-saxonne, a construit son industrie viticole comme une gigantesque usine pour répondre au marché (Commonwealth puis le monde entier)

L'objectif n'est pas de juger cette conception, mais d'expliquer ce qui a fait le succès des vins australiens. L'industrie viticole australienne se divise majoritairement entre les grandes fermes productrices de raisins, garantes de la productivité et de la maturité optimale des grappes, et les grandes compagnies (Accolade Wines, Treasury Wines Estates, Australian Vintage, Pernod Ricard ou encore Casella Wines) pour la vinification. Le transport du raisin est assuré par de grands convois de camions réfrigérés.

Casella Wines est l'exemple type du succès des vins australiens à l'export. Rappelez-vous la célèbre marque de vin Yellow Tail sortie en 2001 en Californie. Vin de cépage shiraz, étiquette simple, sobre, graphique et design : un produit conçu pour les consommateurs selon des techniques marketing bien rodées. La marque Yellow Tail compte aujourd'hui pour 20 % des exportations de vins australiens.

L'Australie, c'est aussi :

  • l'utilisation de cuves thermorégulées dès les années 1950
  • la mécanisation et l'optimisation de la productivité dans tout le processus, de la taille de la vigne à l'étiquetage de la bouteille
  • l'introduction du palissage moderne pour conduire la vigne et faciliter le passage de l'enjambeur
  • des innovations techniques dans tous les domaines connexes : marketing, packaging (bag-in-box en 1965), œnotourisme, capsules à vis, wine shows
  • l'adaptation constante aux goûts des consommateurs
  • le choix du cépage sur l'indication géographique (quoi que cela évolue)

 Vous l'aurez compris, l'Australie est un laboratoire à ciel ouvert. Et pour accompagner les viticulteurs, le pays a créé l'un des plus célèbres centres de recherche au monde : l'Australian Wine Research Institute, situé à Adélaïde en Australie-Méridionale. Depuis 1955, cet établissement assure à la fois un profond travail de recherche fondamentale (chimie, microbiologie, analyse moléculaire) et un accompagnement sur le terrain auprès des vignerons. Ainsi, les centaines d'études réalisées chaque année par l'AWRI participent indéniablement au succès des vins australiens... et sont également largement diffusées auprès des vignerons du monde entier. On peut également compter l'université d'Adélaïde, fondée en 1874, qui dispose de nombreuses facultés de viticulture et d'œnologie.

 Enfin, il ne faut pas oublier l'influence des flying winemakers australiens qui, depuis 1987, parcourent le monde pour apporter leurs conseils et expertise. Il s'agit sûrement de l'un des événements les plus importants qu'ait connu le monde du vin, car aujourd'hui, rares sont les vignerons du Vieux Continent à avoir effectué leur apprentissage uniquement sur le domaine familial. Vous comprenez donc combien l'Australie, avec cet esprit pionnier et innovant, a tout simplement bouleversé la façon de penser, de faire et de consommer le vin dans le monde entier.

Vignoble Barossa

Chiffres-clés et décryptage des régions viticoles d'Australie

Faisons un point sur la situation actuelle du vignoble australien et de l'industrie viticole « aussie », avec des chiffres de 2019/2020 :

  • 13e vignoble mondial en surface (146000 ha plantés, dont 70000 depuis 1996)
  • 6e pays producteur de vin en volume (12 millions d'hl)
  • 4,6 % de la production mondiale de vin
  • 1041 domaines produisant plus de 50 tonnes de raisins par an
  • 2468 exploitations viticoles au total

En réalité, il faut parler de vignobles australiens au pluriel, car le pays fait la taille de l'Europe et les régions productrices sont très disséminées. Vous imaginez donc la diversité des terroirs, des climats et des techniques qui nous interdisent de faire des généralités sur le style des vins australiens ! La vigne a conquis tout le sud du pays soit, par ordre d'importance et avec leurs sous-régions les plus célèbres :

  • l'Australie-Méridionale (South Australia : 75800 ha) : Barossa Valley, Clare Valley, Eden Valley, McLaren Vale, Coonawarra, Langhorne Creek, Adelaïde Hills
  • la Nouvelle-Galles-du-Sud (New South Wales : 34000 ha) : Hunter Valley, Riverina, Orange, Hilltops, Tumbarumba, Canberra
  • Victoria (23000 ha) : Yarra Valley, Mornington Peninsula
  • l'Australie-Occidentale (Western Australia : 9000 ha) : Margaret River, Pemberton, Denmark, Great Southern
  • la Tasmanie (1500 ha) : nord et est de l'île
  • le Queensland : Granite Belt, South Burnett

Du fait de l'immensité de l'île, vous ne serez pas choqué(e)s d'apprendre que l'Australie produit tous types de vins. À l'origine, encore colonie britannique, elle exportait principalement du vin fortifié, semblable au Xérès et au Porto, vers la Grande-Bretagne. Aujourd'hui, la majeure partie de la production est issue de la shiraz (rouge) et du chardonnay, vinifiée en vins secs, fruités et ensoleillés. On y trouve également des vins blancs moelleux et liquoreux sans oublier une grande variété de vins mousseux blancs, rouges et rosés.

Kangourous dans vignes Australie

Pays de la shiraz et jardin d’Éden pour cépages non greffés

Alors voilà, nous en arrivons enfin au point d'orgue, à notre coup de foudre, au début de l'aventure Wines of Earth, à savoir la découverte du cépage shiraz. Grands amateurs de syrah de la vallée du Rhône, c'est par hasard que nous avons eu l'occasion de déguster notre première shiraz australienne. Ce fut un choc pour des passionnés de vins français comme nous : des vignerons du Nouveau Monde étaient effectivement capables de produire des cuvées sublimes, qui nous semblaient même supérieures à ce que nous avions l'habitude d'aimer...

La shiraz est à ce jour le cépage le plus planté sur l'île : 40000 ha. Il a détrôné le célèbre chardonnay australien, riche et voluptueux, qui avait inondé le monde jusqu'à la fin des années 1990. Son berceau est la Barossa Valley, mais elle se trouve désormais dans tous les états d'Australie, offrant des styles très variés selon l'âge des pieds de vigne, les conditions climatiques, les terroirs et la vinification. Elle peut être vinifiée seule, mais de nombreux vignerons l'assemblent avec le cabernet-sauvignon, voire utilisent le fameux assemblage GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) pratiqué dans la vallée du Rhône, notamment à Châteauneuf-du-Pape. Il existe aussi des vinifications en rosé ainsi que l'Australian Sparkling Shiraz, un mousseux rouge très apprécié avec le barbecue.

Si la shiraz et le chardonnay règnent en maîtres, les vignerons australiens ont aussi su créer de très beaux vins à partir de nombreux autres cépages rouges et blancs. On retrouve en bonne place :

  • le cabernet-sauvignon (R)
  • le merlot (R)
  • le pinot noir (R)
  • le ruby cabernet (R)
  • le grenache (R)
  • le sémillon (B)
  • le riesling (B)
  • le colombard (B)
  • le sauvignon blanc (B)
  • le verdehlo blanc (B)
  • le chenin blanc (B)

Petite particularité du pays : l'Australie posséderait certains des plus vieux ceps non greffés de shiraz, de mourvèdre, de grenache et de pinot meunier du monde. La famille Henschke, du domaine Hill of Grace, vendange encore des vignes de shiraz plantées en 1868. Soit avant l'arrivée du phylloxera dans le pays. Découvert en 1877 dans la région de Geelong, l'insecte est toujours présent dans l'État de Victoria. Son invasion a pour le moment pu être contenue à force de contrôles drastiques et mises en quarantaine aux frontières des régions.

Vignoble Australie Nouvelles Galles du Sud

Les défis de la viticulture australienne pour l'avenir

 L'Australie fait aujourd'hui face à d'immenses défis, tant au niveau du changement climatique que de l'évolution du marché international. D'un côté, le pays a connu de nombreuses années de sécheresse intense et les vignerons se sont largement appuyés sur l'irrigation pour garantir leur production. La rivière Murray, qui traverse bon nombre de régions viticoles sur son parcours, connaît des pics de pollution importants. Les vignerons font aussi face à une hausse du taux de salinité des eaux souterraines. Cela pourrait entraîner pour les vignes un bouleversement des équilibres ioniques qui servent, entre autre, au bon fonctionnement de la photosynthèse, indispensable pour la croissance de la plante.

Face à ces sombres nouvelles, l'Australie et ses viticulteurs envisagent des projets d'envergure. La viticulture bio et la biodynamie se répandent rapidement à travers tout le territoire. Les vignerons cherchent à obtenir le meilleur des terroirs tout en réduisant l'impact de leurs pratiques sur l'environnement. Le développement de l'agritech, de l'intelligence artificielle ou encore de l'imagerie satellite dans le travail des vignes vont apporter de profonds changements dans la manière de produire du raisin. Cela ne manquera pas d'influencer les vignerons du monde entier.

On assiste également à l'émergence de nouveaux acteurs souhaitant faire évoluer l'image des vins australiens. Le nombre de petites exploitations augmente et la tendance est à la baisse des degrés, notamment en modifiant les pratiques culturales. Le pays possède désormais son club de viticulteurs historiques, l'AFFW (Australia's First Families of Wine), regroupant les 12 familles les plus anciennes du monde viticole australien, dont la Maison McWilliam's, la Maison d'Arenberg ou encore le Domaine Harewood. 

L'équipe de Wines of Earth est d'ailleurs fière de pouvoir vous proposer dans son catalogue de vins australiens certaines de leurs plus belles cuvées.

 Voilà, nous pourrions nous étendre sur bien d'autres points tant ce pays est fascinant et tant il a inspiré la création de Wines of Earth. Nous espérons que ce résumé vous a plu et que vous souhaiterez à votre tour découvrir les saveurs des vins australiens à nos côtés. En attendant d'autres articles, n'hésitez pas à nous poser vos questions, à nous faire part de vos impressions et bien entendu, à nous suivre sur Facebook !

Vignoble Automne Adelaide

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)