Les différents types de fermeture d'un vin...

Publié le : 17/02/2020 19:45:56
Catégories : General

Les différents types de fermeture d'un vin...

Bouchons en Liège, synthétiques, à visser, en verre… 

De nombreuses solutions de fermetures de bouteilles existent sur le marché du vin, mais que valent-elles exactement ?
Spécialisés dans les vins de monde avec des nombreuses bouteilles fermées via capsule, c’est une question de notre clientèle qui revient régulièrement.

Nous allons donc tenter de vous faire un petit résumé de la situation…

Quelques chiffres :

  • Actuellement 32% des fermetures des bouteilles de vins sont des capsules à visser.
    En 1999 les capsules correspondaient à 3% du marché.
  • Les bouchons venant du cœur du Liège représentent entre 9 et 10% du marché global.
  • Les capsules à visser sont apparues vers 1950, mais leur popularité n’a pris de l’ampleur que depuis une vingtaine d’années.
  • Actuellement on référence 4 grandes catégories de bouchons
    • Le bouchon de liège (plein ou aggloméré)
    • Le bouchon synthétique
    • La capsule
    • Le bouchon en verre

Comment sont perçus ces différents moyens de fermeture ?

Selon plusieurs études, en terme de perception, le bouchon de Liège est le mieux perçu des clients, il s’agit de la fermeture historique que tout le monde connait depuis sa naissance, viennent ensuite à pratiquement égalité les bouchons synthétiques et en verre. 

Les capsules prennent la dernière place du classement. Les vins fermés avec des capsules étant souvent considérés – à tort – comme des vins bons marchés par la majorité des clients.
Les bouchons en verre comportent une membrane synthétique rendant l’ensemble étanche.  Outre une esthétique appréciable (cela reste une question de point de vue), les résultats pour la conservation sont bons et ces bouchons ne laissent passer que très peu d’oxygène. 

Moins que les bouchons en Liège et synthétique en tous cas.  Cependant ces bouchons sont chers et finalement peu utilisés.

Les bouchons synthétiques eux, n’ont pas une excellente réputation pour la conservation, et réagissent fort mal à la chaleur. Cependant ils ne coutent pas très cher et permettent à l’utilisateur d’appliquer le sacro-saint cérémonial du débouchage avec tire-bouchon.

Les types de bouchons en Liège :

Avec les bouchons en Liège, il faut distinguer les différentes catégories qui éxistent.

Les bouchons provenant du cœur de l’arbre sont de catégorie 1, ceux-ci sont de la plus grande qualité et ferment la grande majorité des meilleurs vins américains et européens.  Mais vu leurs prix, ne vous attendez pas à trouver ces bouchons dans des bouteilles en dessous de 25€. 

On considère qu’ils peuvent garantir une fermeture idéale pour des vins entre 5 et 20ans.
Les bouchons de catégories 2 entre 5 et 15 ans
Les bouchons de catégories 3 entre 5 et 10 ans


Le reste des bouchons sont des agglomérats de Liège avec des colles.  Moins étanches que leurs grands frères, ils sont meilleur marché, mais une étanchéité moindre. Ils ont une garantie de conservation de deux années.

Un vin fermé avec bouchon en liège aura en moyenne 2 à 3% de chance d’être bouchonné. (Certaines recherches font monter ce chiffre jusque 8%)

Un vin fermé avec une capsule ne sera jamais bouchonné, cependant il peut se produire une réaction chimique qui pourrait donner des effets aromatique similaires. Cela est cependant très rare.

La capsule à visser :

Une capsule à visser ne laissera passer aucun oxygène dans le vin.  Votre vin restera donc tel que vous l’avez gouté et probablement aimé lors de l'achat.
En 2000, un des plus grand vignobles de la Napa Valley a décidé de boucher avec des bouchons pour une part et des capsules de l’autre l’un de leur plus grand vin :  Un Cabernet Sauvignon de 1997.
Il y a peu de temps ils ont envoyés des échantillons des deux types de fermetures à l’Université de Californie pour une série de dégustations à l’aveugle.

Les résultats ont menés à une égalité. Les experts n’ont pas pu déterminer les vins provenant d’une fermeture à bouchon, d’une fermeture à capsule.

Un vin qui évolue...

Avec un bouchon en Liège ,il y aura un échange d’oxygène entre le liquide et l'extérieur et donc votre vin va évoluer.  

Vous ne pourrez pas dire à l’avance s’il sera forcément bon, et quand il sera le meilleur à votre goût, mais c’est une recherche qui est définitivement plaisante, bien que comprenant certains risques d’avoir un vin devenu mauvais ou plat.

Il n’y aura pas cette découverte avec des capsules, cependant votre vin restera le même au fil des années, pas ou très peu de mauvaises surprises donc.

Le cérémonial de l’ouverture importe à de nombreux clients, le « pop » du bouchon peut être le premier des plaisirs d’une dégustation. Vous ne retrouverez forcément pas cela avec une capsule.
Les capsules sur des grands vins sont finalement assez récentes (20 ans comme cité plus haut), si les bouteilles de cette date ont montrés une excellente conservation, il faudra cependant encore patienter de nombreuses années pour avoir la certitude de la qualité et évolution de vins avec capsules sur du très long terme.

Les scientifiques ont la conviction que les résultats seront similaires, reste à en avoir la preuve.

Mais si votre intention n’est pas d’attendre votre vin des dizaines et dizaines d’années, alors les faits sont suffisamment étayés et démontrent qu’une capsule sera équivalente à minima à un bouchon , ou meilleure…

Mais de votre côté, quel est votre ressenti et votre expérience sur le sujet, vos avis nous intéressent!

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)